La PlayStation One est mon cadeau de Noël préféré
Agence web » Actualités du digital » La PlayStation One est mon cadeau de Noël préféré

La PlayStation One est mon cadeau de Noël préféré

AVIS : En essayant de penser au meilleur cadeau de Noël que j’aie reçu, je ne peux m’empêcher de devenir nostalgique et de repenser à une époque où le Père Noël m’envoyait encore des cadeaux.

Ne vous méprenez pas, je suis toujours très content des innombrables caisses de cidre que j’ai reçues de ma tante, et je suis toujours ravie d’avoir de nouvelles paires de chaussettes car ma réserve actuelle devient inquiétante. Mais rien ne peut rivaliser avec le fait de savoir que votre cadeau a été emballé dans un cadeau au pôle Nord et livré par des rennes volants au lieu de mon facteur local.

En fait, je suis toujours assez irrité que le Père Noël ait cessé de m’envoyer des cadeaux maintenant que j’ai la vingtaine. Ne sait-il pas que c’est de la discrimination fondée sur l’âge ?

Mais je m’égare. Le meilleur cadeau que le Père Noël m’ait jamais offert est sans aucun doute la PlayStation One. C’est la première console de jeux que j’ai possédée. Le Père Noël a dû me voir regarder avec envie la Sega Mega Drive et la Nintendo 64 de mon père et a décidé qu’il était temps que j’aie ma propre console.

Avec le recul, ce cuboïde gris a l’air ringard comme l’enfer, mais à l’époque je me souviens avoir pensé que c’était une œuvre d’art. À l’époque, j’utilisais encore des cassettes VHS pour regarder des films, donc voir des jeux sur un format de disque me semblait très futuriste.

Je me souviens aussi avoir pensé que les cartes mémoire étaient sûrement le summum de la technologie, me permettant de sauvegarder ma progression de Spyro, puis de l’emmener chez mon compagnon pour montrer combien d’œufs de dragon j’avais collectés.

En parlant de cela, j’ai passé la majorité de mon temps sur PlayStation One à jouer à la trilogie Spyro et j’ai développé une haine toxique pour Crash Bandicoot, simplement parce qu’il était l’autre mascotte PlayStation qui a reçu plus d’attention de manière injustifiée.

Il y avait aussi une abondance de jeux sous licence à l’ère PS1. Je me souviens d’avoir joué à Tarzan, Hercules, Toy Story, Razmoket, Casper et Bugs Bunny : Lost in Time, ce dernier étant un banger absolu.

Croc : La Légende des Gobbos

Comme c’était une époque avant que nous puissions vérifier les critiques en ligne, trouver un nouveau jeu PS1 impliquait simplement de fouiller dans les étagères de mon magasin de jeux vidéo local. Je ne comptais jamais les jours pour la prochaine grosse sortie, je jouais juste ce qui me semblait le plus intéressant à l’époque.

Si les critiques en ligne avaient existé à l’époque, je n’aurais probablement pas joué à des titres bizarres tels que Croc ou Sheep, Dog ‘n’ Wolf, mais ces classiques cultes sont restés dans ma mémoire deux décennies plus tard, alors je suis content qu’ils en fassent partie. de mon enfance.

La PS1 est-elle la meilleure console PlayStation jamais conçue ? Personnellement, je ne pense pas. La PS3 et la PS4 disposent de bibliothèques de jeux si fantastiques qu’il me serait impossible de les dépasser. Mais la PS1 aura toujours une place spéciale dans mon cœur en tant que première console que j’aie jamais possédée.