Fidéliser son internaute
Agence web » Actualités du digital » Taux de rebond : tout savoir sur cet indicateur SEO

Taux de rebond : tout savoir sur cet indicateur SEO

Pour Google, le nombre de personnes qui quittent une page aussitôt après y être arrivées compte beaucoup. En fait, ce n’est pas si simple.

Votre taux de rebond indique le taux de visiteurs qui n’a consulté qu’une seule page du site. Ce chiffre est susceptible de refléter essentiellement deux cas de figure :

  • L’internaute n’a pas trouvé les informations qu’il cherchait et est reparti aussitôt.
  • Au contraire, l’internaute a tout de suite trouvé ce qu’il cherchait… et est reparti presque aussitôt !

Avant d’en tirer des conclusions hâtives, pensez à mettre ce chiffre en corrélation avec le temps passé sur ladite page. Croiser ces informations est encore la meilleure façon d’obtenir un résultat au plus proche de la réalité.

Les variations entre les sites en fonction de leurs contenus sont énormes. Si vous cherchez quel fleuve traverse la ville d’Auch (le Gers en l’occurrence), l’affichage d’une seule page suffit. Idem avec une recette de cuisine ou la manière de tailler un oranger du Mexique.

Sur un blog, le taux de rebond peut atteindre 70 %, alors que sur un site marchand, il se situe généralement entre 40 et 60 %. Pour trouver un pull en lin sur un site de e-commerce, les visiteurs consultent bien souvent de nombreuses pages.

Un bon moyen pour garder un internaute consiste à lui proposer des liens internes afin de lui faire découvrir la richesse éditoriale du site.

Sans trop se focaliser sur les chiffres, il est tout de même de bon ton d’essayer de diminuer son taux de rebond. Objectif : fidéliser son internaute et convertir ainsi son trafic… en ventes !

Comment améliorer votre taux de rebond ?

Pour Google, un taux de rebond faible prouve l’intérêt que les internautes portent à un site. Si votre taux de rebond est trop élevé, voici 5 conseils simples pour inverser la tendance.

Abaisser son taux de rebond ne nécessite pas de lourds aménagements. Pour que vos visiteurs prennent le temps de visiter plusieurs pages, voici cinq conseils faciles à mettre en œuvre.

  1. Placez dans chaque texte un lien hypertexte, qui propose au visiteur de naviguer dans le site sur une nouvelle page… susceptible de l’intéresser bien entendu !
  2. Assurez-vous que le temps de chargement de vos pages n’est pas trop lent. Un visiteur qui attend 10 secondes le téléchargement d’une page est un visiteur agacé qui repart… avant même l’ouverture de la page ! De surcroît, Google pénalisera cette page.
  3. Mettez-vous à la place de l’internaute. Que veut-il ? Répondez à ses attentes et ne cherchez pas à le flouer.
  4. Soignez la présentation de vos pages :  un graphisme agréable, une navigation claire, des pages aérées sont autant d’incitations à poursuivre la lecture.
  5. Préférez les textes courts, bien structurés (titre, chapeau, intertitres), plus que les textes trop longs, qui découragent les visiteurs. Quand un chapeau existe, 95 % des internautes le lisent (étude Eye Tracking, institut Poynter, 2008).

Souvenez-vous que votre site doit être bien conçu, structuré et accueillant.

Les plus avertis trouveront plus de détails sur Google Analytics. À ce sujet, nous sommes à peu près sûre que Google Analytics lui-même a un fort taux de rebond : une fois qu’on a trouvé l’information technique que l’on cherche, on part !