J'étais pompé pour Obi-Wan Kenobi, puis j'ai revu Revenge of the Sith
Agence web » Actualités du digital » J’étais pompé pour Obi-Wan Kenobi, puis j’ai revu Revenge of the Sith

J’étais pompé pour Obi-Wan Kenobi, puis j’ai revu Revenge of the Sith

AVIS : Épisode III : La Revanche des Sith est un joyau méconnu qui surpasse tout ce que Disney a fait avec Star Wars. Après avoir regardé la bande-annonce d’Obi-Wan Kenobi, je ne pouvais pas être plus excité de revoir Ewan McGregor dans le rôle.

Les préquelles ont mauvaise presse. Dommage un rap, à mon avis. Cependant, le temps commence à les regarder avec un peu plus de bienveillance. Vous ne pensez pas ? La série animée bien-aimée Clone Wars a certainement contribué à racheter l’ère préquelle et nombre de ses personnages.

C’est peut-être à quel point Disney l’a joué en toute sécurité avec la trilogie décevante de la suite qui nous fait regarder plus affectueusement la trilogie de la préquelle? Peut-être que ce n’était pas si mal quand Lucas dirigeait le spectacle après tout ? Peut-être est-ce la contribution de l’abomination totale qui était The Last Jedi de Rian Johnson?

Peut-être est-ce la communauté passionnée r/PrequelMemes sur Reddit, qui n’entendra pas un mauvais mot à leur sujet, trouvera de la joie et célébrera même les moments les plus moqués de la trilogie ? Peut-être est-ce l’arrivée de Disney Plus et une nouvelle génération de personnes pouvant profiter des épisodes I-III sans que les quadragénaires se plaignent du fait que ce n’est pas « leur » Star Wars ?

Les métiers de l’amour

Moi? Je les ai toujours aimés, verrues et tout, jusqu’à Jar-Jar, et les professions d’amour incroyablement maladroites d’Anakin et Padmé (ils n’ont pas été aidés par le dialogue, d’accord ?). J’ai pratiquement ri d’une interview avec Empire Magazine en 2006 pour avoir dit que j’étais d’accord avec leur critique cinq étoiles pour Attack of the Clones! Alerte spoiler : c’était un test et je n’ai pas obtenu le poste.

Pour moi, depuis la première rumeur, la série Obi-Wan Kenobi a toujours été celle que je voulais voir Disney faire, donc j’étais ravi de voir enfin la bande-annonce tomber cette semaine. Après avoir regardé le teaser quelques secondes après sa publication, j’ai décidé de terminer ma semaine avec une re-vision de Revenge of the Sith.

À mon avis (impopulaire), c’est le troisième meilleur film Star Wars de tous (derrière Un nouvel espoir et L’empire contre-attaque) et mon amour le plus durable vient de la représentation mortelle de Kenobi par Ewan McGregor.

Après des débuts chancelants dans La Menace Fantôme, de l’Épisode III : La Revanche des Sith, l’Écossais avait vraiment trouvé son rythme en tant que Général de la Guerre des Clones au sommet de ses pouvoirs, membre avisé du Conseil Jedi et ami fidèle de son impétueux apprenant Padawan. Il est drôle, attachant, pur de cœur et infiniment compatissant. Il est le véritable centre moral du film, à mon avis.

J’ai toujours ce sentiment écrasant à l’intérieur quand un Kenobi découragé crie d’angoisse « Tu étais mon frère Anakin, je t’aimais ! » en réponse aux cris corrompus d’Anakin de « Je te déteste! » Quelle ligne ! Quelle livraison !

Hanté, hagard et humilié

La première bande-annonce d’Obi-Wan Kenobi nous a donné notre premier regard sur le chevalier Jedi exilé d’Ewan McGregor qui se cache. Son apparence était incroyable; tout ce à quoi vous vous attendiez dix ans après l’aube de l’Empire et sa confrontation sur Mustafar avec le nouvellement couronné Dark Vador.

Il avait l’air hanté, hagard et humilié. La dévastation d’une défaite cataclysmique pesant sur son âme, son visage montrant les rides de milliers de nuits blanches solitaires à se cacher comme un homme traqué dont le but de la vie a été détruit.

La dernière fois que nous avons vu Obi-Wan, il laissait bébé Luke Skywalker avec sa famille (enfin, son beau-frère et sa belle-sœur) sur Tatooine après la mort de sa mère, cachée à son perfide et pervers père. Maintenant, nous le voyons tenir sa promesse de « veiller sur le garçon » en route pour devenir « l’étrange vieil ermite » Ben Kenobi.

Ce que j’ai apprécié dans l’univers Star Wars créé par Disney, c’est cette esthétique brute. Les avant-postes fatigués sur les planètes désertiques ressemblent à cela. Mis à part les manigances numériques de Luke, The Mandalorian et The Book of Boba Fett ont une authenticité qui manquait cruellement aux préquelles – Dieu les aime.

Maintenant, cela s’appliquera à Obi-Wan Kenobi, le personnage le plus beau et le plus digne de toute la tradition de Star Wars. J’ai toujours pensé que McGregor rendait justice à l’héritage de Sir Alec Guinness dans le rôle. Maintenant, je pense même qu’il y a une chance qu’il devienne l’Obi-Wan définitif, dépourvu de l’éclat CGI qui a tenté d’éclipser sa performance dans les préquelles.

Laissez Hayden tranquille !

La série donne également à Hayden Christensen une chance méritée de rédemption dans le costume de Dark Vador. Hayden a eu le pire de la haine préquelle et c’était totalement injustifié à mon avis. Cela a également ruiné sa carrière.

À mon avis, il avait joué Anakin exactement comme vous vous attendiez à ce qu’Anakin soit. Un prodige immature dont la personnalité est façonnée par la nature de ses expériences. Un enfant esclave, libéré seulement pour être séparé de sa mère et placé dans une religion dogmatique, soumis à un régime de formation qui lui a appris à abandonner tout attachement. Se faire dire à 8 ans, tu es l’élu, destiné à équilibrer la force vivante qui sous-tend toute la galaxie ? Vous seriez un peu bizarre et maladroit aussi, non ? J’espère que Christensen aura également l’opportunité de réécrire le récit externe de sa carrière dans Star Wars.

Dans l’ensemble, j’ai hâte de voir comment tout cela se déroulera à partir du 25 mai sur Disney Plus. Je suis plus excité pour ça que pour tout ce qui sera à la télévision cette année.