Agence web » Actualités du digital » La Commission européenne se prononce contre Valve

La Commission européenne se prononce contre Valve

Un certain nombre de sociétés de jeux, dont ZeniMax de Microsoft et le géant du jeu Valve, enfreignent les règles de l’UE sur le marché unique et se sont vu infliger une amende totale de 7,8 millions d’euros.

Le problème était les restrictions dans les jeux qui empêchaient les ventes transfrontalières au sein de l’UE, une violation du marché unique.

Les sociétés ont été condamnées pour «restriction de la vente transfrontalière de certains jeux vidéo PC à des utilisateurs de certains pays de l’Espace économique européen» via des pratiques de blocage géographique.

Les entreprises impliquées comprennent l’opérateur Steam Valve et les éditeurs Bandai Namco, Capcom, Focus Home, Koch Media et ZeniMax. La plupart des entreprises ont coopéré avec la commission et ont vu leurs amendes réduites, mais Valve n’a pas fait et a été condamnée à une amende de 1,6 million d’euros.

Dans une déclaration, la commissaire Margrethe Vestager, responsable de la politique de concurrence, a déclaré:

«Plus de la moitié des Européens jouent aux jeux vidéo. L’industrie du jeu vidéo en Europe est florissante et a désormais un volume de marché de plus de 17 milliards d’euros. Les amendes infligées aujourd’hui rappellent que le droit de la concurrence de l’UE interdit aux entreprises de restreindre contractuellement les ventes transfrontalières, car de telles pratiques empêchent les consommateurs européens de profiter du marché unique numérique et de pouvoir choisir la meilleure offre n’importe où dans l’UE. »

via Winfuture